Solutions pour le bâtiment durable et performant

Tests d’étanchéité à l’air

L’infiltrométrie permet de mesurer l’étanchéité à l’air des logements. Ce procédé fait partie intégrante de l’assurance qualité des bâtiments.

En évitant les transferts d’air froid, le confort de l’habitat s’en trouve considérablement amélioré. On peut également augmenter les performances des bâtiments anciens en atteignant des valeurs d’efficacité thermique proches de celles du neuf.

Les normes du bâtiment de demain (2012), l’augmentation du prix de l’énergie et la diminution des gaz à effet de serre nous impose la réalisation de logements beaucoup plus performants. Le test à l’étanchéité à l’air devient l’outil indispensable de tout rénovateur, qu’il soit architecte, maître d’œuvre, auto constructeur ou simplement artisan souhaitant contrôler la qualité de son propre travail. Il est d’ailleurs obligatoire pour certaines constructions répondant à la RT2005 et pour toutes constructions répondant au label B.B.C. – Effinergie.

Le colmatage des fuites d’air est très peu coûteux, il permet des économies de 10 à 25 % de chauffage.

Cette technique permet de détecter les fuites dans n’importe quel bâtiment, d’éviter les défauts de réalisation qui sont à l’origine de graves avaries du bâtiment telles que les moisissures, l’humidité ou les pertes d’efficacité de l’isolant.

  • Dans les bâtiments neufs les tests de perméabilité à l’air sont la pour apporter une conformité à la loi sur les économies d’énergies et la nouvelle règlementation thermique RT2012.
  • Sur les habitations à basse consommation pour apporter la preuve de la qualité des systèmes de ventilation.
  • Dans les bâtiments anciens pour une aide au conseil à l’économie d’énergie.

Une fois que le test de perméabilité est réalisé et est inférieur à 0.6 m3/h/m2, une personne habilitée peut intervenir sur chantier pour vérifier que le projet est conforme à la RT 2012 et établir l’attestation de conformité.

L’attestation d’achèvement de travaux doit être remplie par la personne habilitée sur le site www.rt-batiment.fr

Thermographie

La méthode la plus simple et la plus rapide pour détecter les pertes énergétiques dans les bâtiments est la thermographie infrarouge. Une caméra indique exactement où se situent les problèmes de pertes énergétiques et aide à fixer l’attention des inspecteurs pour leur permettre de diagnostiquer correctement les zones présentant une perte d’énergie.

Les caméras thermiques utilisées en thermographie permettent de détecter les zones anormalement chaudes ou froides, et détecter les problèmes habituellement invisible à l’oeil nu comme par exemple :

  • La détection et la visualisation des infiltrations d’air et les problèmes de perméabilité
  • La détection des fuites dans les toitures
  • L’inspection des réseaux de chauffage
  • L’inspection des canalisations
  • Le contrôle des installations électriques
  • Le bilan énergétique des façades
  • Les défauts d’isolation
  • Les problèmes d’humidité et la prévention des dégâts des eaux ou d’humidité

DPE neuf

Le Diagnostic de Performance Energétique est un document officiel obligatoire sur tout bâtiment soumis à la vente (depuis le 1er novembre 2006), la location (depuis le 1er juillet 2007) ou la construction (depuis le 1er juillet 2007). Il prévoit l’établissement de l’étiquette énergétique (en kWep/(m².an)) et de l’étiquette des émissions de gaz à effet de serre (en kgeqCO2).Le DPE est réalisé par un professionnel ayant suivi formation, examen et qui est surveillé régulièrement.

Infiltrométrie des bâtiments grands volumes

Attestations de fin de travaux

Conseil, accompagnement et formation